Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Les textiles & leurs caractéristiques

Dans l'industrie du textile, il existe d'innombrables choix de matières premières pour la confection de vêtements. Naturels ou synthétiques, tissés ou tricotés, composés de plusieurs matières ou d'une seule, avec ou sans produits chimiques... les possibilités sont nombreuses! En tant que consommateur, il est difficile de connaître les véritables caractéristiques des textiles que l'on retrouve dans les magasins. Quelles matières devrais-je prioriser selon mes besoins et mes valeurs? Est-ce que mon choix a réellement un impact sur l'environnement et les sociétés?

Évidemment et heureusement, avec la technologie d'aujourd'hui et nos connaissances, certaines matières se démarquent un peu plus côté écologie et peuvent s'avérer un choix intéressant. Par contre, il faut garder en tête qu'il n'existe pas encore de textile parfait à tous les niveaux et que le choix final revient au consommateur selon ses valeurs et priorités.

De manière transparente, voici donc quelques matières premières intéressantes à connaître et certaines de leurs caractéristiques. Chaque textile possède ses points positifs et négatifs.

Le lyocell (ou Tencel) : Le lyocell provient de la pulpe de bois des arbres tels que l'eucalyptus, le chêne et le bouleau. Il provient donc d'une fibre naturelle transformée chimiquement. Il ne requiert pas de pesticides ou d’insecticide pour pousser. Le processus pour la fabrication de la marque TENCEL par exemple, est alimenté avec 100% d'énergie renouvelable et utilise beaucoup moins d’eau. Il se lave facilement à l’eau froide, demeure doux, léger et garde un bel esthétisme. Contrairement à d’autres matières naturelles, il se teint facilement, conserve ses couleurs et est aussi résistant que le polyester.

Le coton organique (ou biologique) : Ha le coton! On l'aime et l'utilise depuis très longtemps. Une belle alternative au coton traditionnel est le coton biologique. Effectivement, ce dernier est fait à partir de fibres naturelles, n’utilise aucun produit chimique ou pesticide et est biodégradable. Il possède les mêmes propriétés : doux et respirant. Cependant, il ne sèche pas rapidement et garde l'humidité (lors d'un effort physique). Il requiert beaucoup d’eau lors de sa création sous forme textile et le procédé biologique le rend plus dispendieux en général. Contrairement aux textiles synthétiques, on peut facilement réutiliser le coton sous une autre forme, par exemple en chiffon pour ses propriétés absorbantes. 

Selon Équiterre, "les textiles biologiques sont cultivés dans une optique durable sans produits chimiques ou OGM".

Le chanvre : Cette fibre naturelle, de plus en plus populaire, ne requiert pas de produits chimiques durant le processus et très peu de pesticides (voire aucun) lorsque cultivée. Elle est biodégradable et se lave facilement à la machine. Par contre, le chanvre nécessite une quantité d’eau importante, mais moins que le coton. Il est de plus en plus connu pour ses différentes propriétés: léger, respirant, s'adoucit avec les lavages et est très résistant. On le retrouve souvent sous forme de tricot (mélangé avec du coton par exemple) ou sous forme plus rigide.

Le modal : C’est une fibre naturelle obtenue par le filage de fibres de cellulose de bois. C'est donc une sorte de viscose, mais faite à partir d'un arbre (hêtre) qui se régénère lui-même. Lenzing, l'entreprise qui produit le Modal, a mis en place un procédé non toxique et "écoresponsable" qui permet de récupérer jusqu'à 95% des matériaux utilisés lors de la fabrication. Ce textile demeure souple, doux et soyeux, même après plusieurs lavages (à la main de préférence). Il est léger, respirant, extensible, durable et biodégradable.

Le lin : Il provient de la fibre de cellulose que l'on retrouve dans les plantes de lin. Utilisé depuis plusieurs millénaires, le lin est très populaire dans les pays plus chauds et humides. Il ne requiert pas de pesticides ou de produits chimiques et est biodégradable. Il est très respirant, agréable au toucher, sèche rapidement et évacue l'humidité. Il est une bonne option plus "écoresponsable". Par contre, il est peu extensible, très froissable et sa production est dispendieuse.

Le cupro : en Chine, le cupro est fait de produits recyclés (yeah!), mais requiert des produits chimiques (Bouh!). Il est délicat, souple, extrêmement doux, assez respirant et se mélange facilement à d'autres textiles. Il donne une allure riche aux vêtements.

Le polyester recyclé : Créé à partir de polyester recyclé, il est robuste, infroissable et s'entretient très facilement. Par contre, bien qu’il soit recyclé, il est loin d’être plus écologique que les autres matières. Le polyester n’est aucunement biodégradable et demande des produits chimiques et des colorants puissants pour sa transformation. Sachant que la pollution par le plastique est répandue à travers la planète, l’utilisation de polyester recyclé est très intéressante seulement lorsqu’elle est nécessaire.

Les renseignements ci-dessus sont basés sur des recherches générales, mon expérience personnelle ainsi que mon opinion. Il peut être pertinent d'effectuer d'autres recherches plus approfondies sur le sujet. Si vous avez des commentaires, n'hésitez pas à communiquer avec l'entreprise à l'adresse courriel: info@valeriecdesign.ca. Il nous fera plaisir d'en discuter avec vous et d'améliorer cet article!

Liens et références :

Article Guide du vêtement responsable d'Équiterre : https://www.equiterre.org/sites/fichiers/divers/guide_vetement_responsable_2008.pdf.

Plus d'information sur le Tencel : https://www.tencel.com.

Plus d'information sur le Modal : https://www.lenzing.com.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Panier

Tout le stock disponible est dans le panier

Votre panier est vide.